Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Infos patrimoine et mise à jour janvier 2020

Publié le par Le Vieux Fox'il

La réplique de Aichi D3A Val construite sur une base de Vultee BT-13 Valiant appartenant à Hubert Mars, membre de de l’association Les Casques de Cuir à La Ferté Alais, avance assurément. Immatriculé N63163, il est arrivé démonté au début des années 90 à Cerny. Il a participé à un certain nombre de films en tant qu'avion japonais depuis les années 70. Il sera au registre F-AY > lien

Le Salmson D7 Cricri F-AZAB en restauration à La Ferté Alais, par l'association Les Casques de Cuir, a reçu le soutient de la Fondation du Patrimoine > lien

Le Yak 3 en restauration à la Ferté Alais a fait ses premiers tours d'hélice > lien

Le Supermarine Spitfire MKXIX PS890 F-AZSJ de Christophe Jacquard prêt pour le printemps et les meetings. La société Historic Flying Ltd à Duxford restaure l'avion accidenté en 2017 lors d'un décollage. Un maximum de pièces originales ont été conservées, un certains nombres ont été refaite à neuf, normal pour un avion qui vole. Le moteur Griffon a été remplacé > lien

L'Aérospatiale SA-316 Alouette III N°1121 F-GTMB a rejoint l'association "Les Anciennes Pales". Il s'agit de l'ancienne F-ZBFL de la Sécurité Civile. Cet ancien Dragon reprendra les airs tout comme la SE3130 Alouette II N°1013, ex Ecole ALAT de Dax, récupéré au printemps dernier > lien et lien

 

Le Centre Aérien Associatif Pierre Cot de Dinan-Trélivan a récupéré le planeur Wassmer 30 Bijave N°91 F-CCTR. Ils ont également fini de restaurer leur hangar ancien bâtiment de l'ALAT qui abrite la collection > lien

Au début du mois de décembre, le Dassault Mirage F1CT N°220 a été récupéré par les Ailes Anciennes de Haute Savoie. Cet ex appareil du Normandie Niemen immatriculé 30-QU était stocké à l'abri sur la base de Chateaudun avant d'arriver à Excenevex > lien

La petite commune de Yermenonville, près de Chartres, a inauguré le 30 novembre dernier un espace dédié à l'aviatrice Hélène Boucher disparu 85 ans plus tôt. Se sont près de 500 objets qui ont été donné à la commune, six ans plus tôt, par la nièce de l'aviatrice. Il est possible de visiter sur demande > lien et lien

Comme annoncé dans la mise à jour de octobre dernier, un stand au meeting de Melun montrait le projet d'acquérir un Douglas C-47. D-day Wings a fait connaitre l'identité du futur appareil qui devrait arriver au printemps à Caen. Il s'agit du Douglas C-47B 43-49297 immatriculé N514AC qui appartenait à la Collings Foundation > lien, lien et lien

Le Grenier de l'Aviation situé dans la galerie marchande du Auchan de Saint Herblain, près de Nantes, est obligé de chercher un nouveau toit. Cette mauvaise nouvelle tombe comme un coup de massue et l'association cherche un lieu de stockage ou d'exposition afin de vider les lieux rapidement, si vous pouviez les aider dans la région, merci. Le Fouga Magister N°126 appartenant à un propriétaire privé est d'ores et déjà à vendre > lien

Musée de l'air

La grande galerie du Musée de l'Air au Bourget a réouvert ses portes le 14 décembre dernier après quatre années de travaux et une inauguration en grande pompe quelques jours plus tôt. Disons le tout de suite, le résultat est superbe malgré qu'il y ait moins d'appareils exposés.

Le musée redevient payant à 16 euros. Ça peut se comprendre avec une augmentation des visiteurs ces dernières années (la gratuité y était pour quelque chose) et durant celles à venir avec le grand Paris et les Jeux Olympiques qui s'annoncent. Ils visent les 500.000 visiteurs d'ici 2024. Mais ce tarif est peut être un peu trop élevé même si les projets ne manquent pas. Un visiteur viendra une fois mais ne reviendra pas une deuxième. Les visiteurs étrangers, qui ne regardent pas la dépense, en général sont des connaisseurs, voient dans le hall 39/45 un énième Mustang ou Spitfire alors que le rare Morane Saulnier 406 (ex Suisse) est en réserve, c'est une erreur qui pourrait être rapidement corrigé avec un peu de volonté et pour le bonheur de tous d'autant qu'il est en état.

Parmi les projets, l'ouverture prochaine à la visite de l'ancienne tour de contrôle. Le plus intéressant concerne les anciens halls A et B qui vont être désamiantés pour être détruit et remplacés par de nouveaux bâtiments. Espérant qu'ils soient d'une plus grande surface totale et que cette fois, ils soient possible d'accrocher des avions au plafond ou alors qu'ils mettent des avions légers dans des étages. On rêve tous d'un "Udvar Hazy Center" comme à Washington! Il devrait accueillir un nouveau planétarium et une muséographie sur l'aviation commerciale avec un partenariat d'Air France.

Les réserves sont une problématique récurrente au Musée de l'Air. Selon les sources, pas facile de faire le tri, un hangar pourrait voir le jour pour abriter les grands avions à Dugny et un second côté Le Bourget pour les petits avec atelier de restauration. Une autre idée serait de faire un hangar commun avec les réserves du Musée de la Marine. Encore une fois pourquoi mettre tant d'effort dans des hangars de stockage alors que de faire directement des grands halls pour exposer les avions serait tellement mieux. Beaucoup d'appareils sont présentables tel qu'ils sont, même les grands, un bon coup de nettoyage avant leur entré puis c'est fait. Après en sortir un ou deux, de temps en temps, pour faire une restauration profonde reste toujours possible, comment font les RAF Museum ou Duxford?

Rappelons que le Musée de l'air s'enorgueilli d'être le plus grand musée du monde dans les publications ou reportages. Non ce n'est pas vrai, il a certainement la plus belle collection du monde mais les 2/3 sont en réserves, inversement à ses confrères des Etats Unis (USAF Museum, Pensacola, NASM etc...) ou d'Angleterre (RAF Museum) qui exposent chacun autour des 250 appareils parfois en deux lieux différents. On ira pas à dire que c'est la honte du patrimoine aéronautique mondial mais la France est un mauvais élève dans cette catégorie alors qu'elle a la plus belle histoire. Il est temps d'en prendre conscience.

Puis il manque un petit quelque chose, l'emblème de l'aéronautique française durant la première guerre mondiale, le plus fameux des avions du plus célèbre des as de ce conflit, le Spad VII de Georges Guynemer. Il serait actuellement stocké, en attendant une restauration, dans le sas du hangar de stockage bois et toile à Dugny, c'est à dire dans un endroit non protégé. Des sources parlent d'une restauration complète avec un possible remplacement de l'entoilage alors que l'effort a été fait durant un chantier précédent de garder l'original. Imaginez enlever la toile du châssis d'un tableau célèbre tel "La Liberté guidant le Peuple" et en mettre une copie, ici c'est la même. Cette pièce d’orfèvrerie que représente la structure bois du Spad porte son œuvre d'art (l'entoilage) depuis plus de cent ans comme on peut le voir sur le même avion aux invalides en 1917. Mais soyons optimiste, le chantier sera visible du grand public, dans un lieu déjà choisit, et devrait se terminer d'ici 2024.

Mise à jour des F-AZ et F-AY:

Le nouveau sur la liste:

F-AYFG DHC-1 Chipmunk WK549 (ex G BTWF) , basé à Graulhet

 

 

Excellente année

aéronautique 2020!

Commenter cet article

Dan 01/01/2020 10:21

Souhaitons que tout se passe au mieux pour les avions de collection aux cours de cette année 2020.

Seb 03/01/2020 20:24

Oui souhaitons plein de restaurations et de beaux meetings en 2020.
Bonne année